GEORESSOURCES ET ENVIRONNEMENT 2018-04-25T10:44:51+02:00

Bienvenue au laboratoire Géoressources et Environnement

« Systèmes sédimentaires réservoirs : dynamique, transfert et interactions »

L’Équipe  d’Accueil  n° 4592 «Géoressources et Environnement» a été habilitée pour une durée de 5 ans (2016-2020) et est constituée de 50 membres dont 26 enseignants-chercheurs (21 permanents) dont 7 habilités à diriger des recherches.

Le thème général de l’équipe est : « Systèmes sédimentaires réservoirs : dynamique, transfert et interactions »

L’objectif scientifique est de caractériser, de quantifier et de modéliser les différents processus à l’origine de l’architecture et de l’hétérogénéité des systèmes sédimentaires carbonatés réservoir, ainsi que les différents mécanismes de transferts et d’interaction des fluides associés (transferts hydrodynamiques, thermiques, gaz, etc.).

Il s’agit d’une démarche intégrant différentes disciplines des géosciences à différentes échelles (géologie sédimentaire, hydrogéologie, géochimie, géophysique, géo-imagerie) dont le but est d’optimiser l’exploration et la gestion des géoressources dans les bassins sédimentaires.

NOS ACTUALITES

Proposition de Post Doctorat en géophysique environnementale

Post-doctoral position Field: Environmental Geophysics Contract: 1 year (with possible extension) Period: fall 2020 – fall 2021 Work time: Full time Job description The Géoressources et Environnement (Bordeaux INP, Bordeaux, France) research team, in collaboration [...]

Café G&E DEconfiné – Expérience IODP – International Ocean Drilling Project

Le prochain café G&E se déroulera via "Zoom" le jeudi 28 mai à 13h. Lien de connexion est envoyé à toute l'école ou sur demande via com@ensegid.fr. Pour cette mini-conférence scientifique, vous apportez votre café et c'est [...]

Offre de thèse : Géothermie dans les réservoirs silicoclastiques : Apport des analogues de terrain et simulations hydro-dynamiques

Présentation détaillée du projet doctoral En France, les réseaux de chaleurs sont en grande partie dépendants des combustibles fossiles (42%), et la part de la géothermie profonde représente moins de 5% [1]. Son déploiement dans [...]