Café G&E : Connaitre, pour mieux gérer l’eau et ses milieux :quelques exemples en milieux carbonatés et sableux

Home/A la une, Actualités, Actualités scientifiques/Café G&E : Connaitre, pour mieux gérer l’eau et ses milieux :quelques exemples en milieux carbonatés et sableux

Café G&E : Connaitre, pour mieux gérer l’eau et ses milieux :quelques exemples en milieux carbonatés et sableux

Frédéric Hoffmann, Maître de Conférences en Géomorphologie-Hydrologie de l’Université Bordeaux Montaigne réalisera une conférence intitulé “Connaitre, pour mieux gérer l’eau et ses milieux :quelques exemples en milieux carbonatés et sableux” le jeudi 5 décembre à 13h en amphi F de l’ENSEIRB-MATMECA.

Résumé :
Les milieux carbonatés et sableux présentent des hydrosystèmes très variés. Ici, il est question de systèmes superficiels dont la dynamique amont-aval au sein du bassin versant est abordée.
Après une rapide présentation du cadre conceptuel dans lequel se déroulent les recherches et leur finalité, l’auteur présente une série d’exemples essentiellement nord aquitains. Les milieux étudiés se divisent en deux grands domaines.

Tout d’abord, au sein des domaines carbonatés, les hydrosystèmes présentent souvent une dynamique naturelle d’encroûtements. Les tufs ainsi déposés résultent de l’interaction fine entre chimie des eaux et action du vivant. Au sein de travaux d’expertise, il est possible d’étudier leur organisation et surtout, le fonctionnement hydrochimique du système calco-carbonaté. Notamment la décroissance amont-aval de la teneur en carbonates est indicatrice de l’intensité des dépôts, souvent plus intense en été/automne, que ce soit en proportion (petit système) ou en masse (gros système).

Le deuxième domaine abordé concerne les hydrosystèmes en contexte sableux. Il s’agit du bassin versant du Lac de Carcans-Hourtin. L’étude s’appuie sur le suivi à moyen terme, sur près de 10 ans, des flux d’eau et des éléments chimiques transportés. Le fonctionnement est ici particulier : les petits cours d’eau qui se jettent dans le lac ne fonctionnent que de novembre à mai, et s’assèchent en été. Deux éléments sont suivis particulièrement : les nitrates (système azoté) et les sulfates (interaction avec le cycle du mercure).

By | 2019-11-27T15:28:08+01:00 novembre 27th, 2019|A la une, Actualités, Actualités scientifiques|