Recrutement d’un post-doctorant rattaché au projet Aquifer-CO2Leak

Home/A la une, Actualités/Recrutement d’un post-doctorant rattaché au projet Aquifer-CO2Leak

Recrutement d’un post-doctorant rattaché au projet Aquifer-CO2Leak

« Aquifer-CO2Leak – Développement et Mise en oeuvre de méthodologies de localisation d’une fuite de CO2 et gaz associés par approche multi-puits, multi-traceurs : impacts sur l’hydrosystème en contexte de stockage »

CADRE SCIENTIFIQUE DU PROJET DE RECHERCHE :

Le post-doctorat s’intègrera dans le projet Aquifer-CO2Leak qui propose le développement et la mise en oeuvre de méthodologies et de technologies de monitoring géochimique et géophysique, qualitatives et quantitatives pour la localisation des fuites de CO2 dans les aquifères et dans la zone non saturée. Il s’agit d’utiliser des approches multi-puits et multi-traceurs à l’aide d’outils tel que l’infrarouge, la spectrométrie de masse, la fluorescence UV-visible et la tomographie électrique.

Le projet se développe en trois phases. Une première phase sera dédiée à la mise au point de l’ensemble des instrumentations regroupant les différentes technologies envisagées, ainsi qu’au développement des nouvelles infrastructures sur le site de Saint-Emilion permettant d’étudier la nappe phréatique et d’y incorporer les instruments du projet. La deuxième phase s’articulera autour du site expérimental de Saint-Emilion, ou l’instrumentation sera éprouvée lors d’expérimentations d’injection d’eau chargée en CO2, CH4, et traceurs, elle-même étudiées grâce à la modélisation numérique des écoulements en milieu poreux, avec le logiciel COORES. Notamment, on cherchera à optimiser le fonctionnement des instruments, et à mettre au point des méthodologies d’exploitation des données d’analyse pour fournir des interprétations claires sur les origines spatiales et temporelles d’une fuite de gaz dans un aquifère. La troisième phase sera dédiée à la mise en œuvre des instruments et méthodes développées dans le projet sur des cas industriels concrets, mis à disposition par les partenaires industriels Téréga. Enfin, le projet se propose d’évaluer l’impact de fuites CO2 sur les hydrosystèmes, en cas de comportement anormal des sites de stockages.

A son terme le projet ambitionne de fournir des solutions innovantes pour monitorer les aquifères dans le cadre de la gestion des opérations industrielles dans le sous-sol, avec comme point d’orgue le stockage géologique du CO2.

Le postdoctorant mènera ces recherches plus particulièrement sur la compréhension et la quantification des processus hydro-physico-chimiques à l’origine du déplacement du panache des gaz CO2, CH4, gaz rares et traceurs fluorescents associés dans un aquifère. Une étude des éléments isotopiques pertinents au traçage des gaz dissout dans l’eau accompagnera ces recherches. Il mènera ces recherches à trois échelles : à l’échelle du site expérimental de Saint-Emilion, à l’échelle de la carotte au laboratoire et à l’échelle réelle d’un site de stockage industriel.

PROFIL DU POST-DOCTORAT :

Il s’agit d’un profil de formation avec une très bonne connaissance dans les domaines des géosciences: bases solides dans les processus physico-chimiques des gaz et des aquifères, pétrophysique des milieux poreux saturés et non saturé en relation avec le comportement de CO2, maîtrise des processus physico-chimiques gaz-eau–roche en milieu carbonaté, une expérience de mise en place de dispositifs expérimentaux et de modélisation des processus physico-chimiques.

Ce poste requière également des qualités de communication et d’ouverture d’esprit au travail dans une équipe pluridisciplinaire. Le candidat devra travailler en collaboration avec les autres partenaires du projet : IFPEN, Glincs, Terega, etc…

  • Formation : doctorat en géosciences
  • Expériences : une expérience dans la mise en place et la calibration de dispositif expérimentaux
    physico-chimiques dans un site naturel ou/et au laboratoire.
  • Duré du post-doctorat : un an
  • Salaire : environ 2400 €/mois

Contacts :

Début des dépôts de candidature : 01/03/2020

Fin des dépôts de candidature : ouvert jusqu’à recrutement

Toutes les candidatures doivent comporter les documents suivants : a) un CV; b) une lettre de motivation; c) le nom et les coordonnées de trois personnes pouvant recommander le candidat

By | 2020-03-10T12:02:06+02:00 mars 10th, 2020|A la une, Actualités|